LA FIXATION D’OBJECTIFS

Lire la suite ou regarder la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=JAqNJAt0Fto

Mon objectif je le connais, pourquoi je m’ennuierai avec toutes ces broutilles… ?

Et oui la plupart des personnes connaissent leurs objectifs en effet mais à trop vouloir passer du point A au point D sans passer par le point B, on finit par se perdre.

Il est important de bien construire son chemin et de le solidifier sous peine de se retrouver dans le bas-côté !

En effet votre objectif principal doit être bien défini et des objectifs intermédiaires doivent être intégrés pour jalonner tout ce parcours. Plusieurs types d’objectifs doivent être intégrés dans votre planification. Vous devez avoir des indicateurs fiables sur l’avancement de votre projet. Il sera bon de faire le point régulièrement pour vérifier si l’histoire suit son cours…

L’UTMB ça fait rêver j’aimerais vraiment le faire un jour, je suis débutant comment dois-je m’y prendre ?

Je stagne à ce niveau, j’aimerais bien viser plus haut, comment y parvenir ?

Moi je fais ça pour le plaisir de toute façon, j’ai pas besoin d’objectif, pourquoi me rajouter des « ennuis » ?

Si vous aussi, vous vous posez des questions sur le chemin à suivre, à ne pas suivre, je vous attends avec détermination 😉

LA GESTION DE LA BLESSURE

Lire l’article ou voir la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=SkLr3eFkre8

Si vous avez lu, « la ptit histoire » vous devez vous dire qu’il est normal que j’écrive quelques lignes sur ce sujet.

« Dans la perspective du rétablissement, plusieurs aspects me semblent fondamentaux. Tout, d’abord, la notion d’acceptation. »

Je suis aujourd’hui à 100% d’accord avec ces mots. L’acceptation et la lucidité sur son état et ses capacités physiques sont primordiales pour pouvoir avancer de nouveaux dans ses objectifs (nouveaux objectifs). Certaines parties du tableau doivent être effacées et remplacées par votre nouveau chemin. La persévérance couplée avec l’aveuglement est dénuée de sa vertu… ( A méditer, voir « l’imagerie mentale »)

Le moment de la blessure est un moment privilégié pour pouvoir explorer de nouveaux concepts, de mettre de nouvelles cordes à votre arc. Qui sait, peut-être pour vous le temps est venu d’explorer les territoires de la préparation mentale.  

Profitez-en pour faire un bilan sur votre rapport à votre pratique, tester les techniques d’imagerie mentale, les stratégies de préparation mentale que vous pourrez mettre en place pendant votre rééducation.

Toute cette démarche nous pourrons l’organiser ensemble.

Quels seront vos bénéfices ? Pourquoi vous embrouiller le cerveau avec ces « bêtises » ?

Tout simplement parce que votre mental sera plus solide, votre rééducation sera plus efficace et vous aurez à présent intégré la préparation mentale à votre approche sportive ou professionnelle. Ce qui vous permettra d’être plus performant dans votre pratique sur le long terme !

Amis blessés ! Bienvenue au premier jour du reste de votre vie ! 😉

LA GESTION DU STRESS

Lire la suite ou regarder la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=wcHSMoxekYA

« Le stress, en tant que relation particulière entre l’individu et l’environnement, sera alors fondé sur l’évaluation que l’individu va faire non seulement des demandes de l’environnement, mais également de ses propres ressources. »

Le stress que l’on va combattre ici sera un stress qui paralyse qui bloque le bon déroulé de la performance dans le sens où il inhibe les capacités de l’individu.

Le stress est lié à des émotions perçues comme négatives par l’individu et qui peuvent ressurgir à des moments clés de la pratique, la gestion de ces émotions et du stress qu’elles peuvent occasionner est donc primordiale.

Pourquoi je stresse sans arrêt avant une compétition importante ?

Comment régler les problèmes de sommeil qu’occasionne l’approche d’un Grand évènement ?

Comment gérer mon stress lorsque je dois conclure mon match ?

PLUS ET PLUS çA FAIT MOINS, moins et moins ça fait pas plus… LA CONFIANCE EN SOI

Lire la suite ou regarder la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=4AoBqmO0qvk

Alors là on touche à quelque chose qui peut vous pourrir l’existence…

Il est bien évident que lorsque l’on est sportif (ou pas d’ailleurs) le fait d’avoir une « bonne confiance en soi » est gage de plus de sérénité lors des péripéties d’un match ou d’une compétition. 

J’ai volontairement mis, bonne confiance entre guillemets car une bonne confiance en soi n’est pas une sur-confiance en soi. Le niveau de confiance doit bien entendu être en accord avec nos capacités techniques par exemple.

Dans la pratique du tennis ce n’est pas parce que j’ai confiance dans le fait que mon revers à une main va se loger dans l’angle du terrain que le sacro-saint va se réaliser… Le fait de recourir à un revers à deux mains aurait peut-être été plus judicieux par rapport à mes compétences techniques à ce moment-là. En cas de loupé cela peut s’apparenter à de la sur-confiance en soi, ce qui n’est pas bénéfique dans ma performance. Inversement si je ne tente jamais de revers à une main en match alors que je maîtrise bien ce geste à l’entraînement, on peut facilement se dire que je manque de confiance en moi.

Tout ça pour vous dire que votre confiance en vous doit être le reflet d’une certaine lucidité sur vos capacités techniques, mentales ou physiques.

Je pourrais vous aider ici à construire une confiance en vous qui sera vertueuse pour votre activité, il ne s’agira pas de la gonfler au maximum pour flatter son ego…. La réalité de vos performances doit vous aider à évaluer celles-ci.

J’ai des blocages lors des matchs, que dois-je faire ?

Je me « cache » sur certaines phases de jeu, comment puis-je m’améliorer ?

Je maîtrise bien mon activité mais le jour de la compétition je ne vais pas au bout des choses, comment puis-je changer ça ?

Si vous vous reconnaissez dans ces questionnements venez me voir, nous mettrons un programme en place pour remédier à tout ça !

L’imagerie mentale

Lire l’article ou voir la vidéo:

Encore un gros mot mais plus de peur que de mal…. L’imagerie mentale peut tout à fait faire écho pour les esprits cartésiens qui nous regardent !

Elle peut être pratiquée avec différents supports (méditation, sophrologie par exemple mais aussi bien d’autres). Elle permet de perfectionner des gestes techniques, d’apprendre un geste, de mémoriser des parcours, chorégraphies, d’anticiper une compétition et son environnement, de répéter des gestes lorsque l’on est blessé par exemple !

Ces méthodes nécessitent une grande concentration, il sera donc primordial de leur attribuer de l’importance si vous voulez que les effets se fassent ressentir.

Ils peuvent être intégrés à la pratique, juste avant une séance, il « suffit » de prendre 5, 10, 15 minutes pour travailler ses habiletés en imagerie mentale.

Je propose actuellement une méthode de préparation mentale qui comprend 2 séances d’imagerie mentale qui sont pratiquées avant 2 des séances quotidiennes d’un sportif.

Le processus d’intégration n’est donc pas aussi lourd que l’on pourrait croire et demande seulement d’être pris au sérieux et une volonté de concentration de la part de l’individu.

Tout comme les routines de performance ces méthodes peuvent être employées pour régler différentes problématiques telle que la gestion du stress, la confiance en soi et bien entendu la concentration (vous verrez rapidement des effets bénéfiques sur votre concentration).

Si vous avez l’impression que la préparation mentale va être une perte de temps pour vous, qu’elle va vous accaparer votre peu de temps libre, je vous dis FAUX….

Contactez-moi et vous verrez que de nombreuses solutions s’offrent à vous !

En espérant partager avec vous prochainement 😉

LES ROUTINES DE PERFORMANCE

Lire la suite ou regarder la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=yfsSrojbotM

« C’est une habitude mise en place pour optimiser la performance », la routine de performance est un outil très important pour l’individu qui souhaite apporter une préparation particulière à certains moments de la pratique, que ce soit à l’entraînement ou en compétition.

Un cas concret:

« Lorsque j’arrive au ravitaillement je perds ma concentration car j’ai toujours l’impression que les autres vont me rattraper. »

Nous avons donc travaillé ici sur la construction du ravitaillement, organisé toutes ses étapes, en les décortiquant et en y intégrant des outils de la préparation mentale. Certains moments privilégiés peuvent faire l’objet de routines afin de diminuer le stress, d’accroître la concentration, de rechercher un certain état de confiance.

Ces routines sont donc des outils précieux où l’on peut intégrer d’autres éléments de la préparation mentale, il sera donc primordial de savoir repérer les moments clés de notre pratique, ces moments clés dépendent bien évidement de l’activité mais ils peuvent être tout à fait personnels. Pour reprendre l’exemple du dessus, ce n’est pas parce que vous êtes trailer que vous devez travailler sur une routine de performance liée aux ravitaillements. Ce peut être pour vous les 30 minutes avant le début de la course, il sera alors intéressant de travailler sur les composantes et l’organisation à apporter à ce laps de temps. 

Les routines de performance sont là pour répondre à d’autres préoccupations individuelles liées à la préparation mentale comme la gestion du stress, la concentration, la confiance en soi…

Vous avez du mal à gérer des problématiques liées au stress, à la concentration durant votre activité ?

N’hésitez pas à me contacter pour mettre en place des stratégies pour contrecarrer ces problématiques.

Structurer pour mieux performer sera notre slogan !

LA PREMIERE DAME … (LA MOTIVATION)

Lire la suite ou regarder la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=_47P2xAItGE

Selon Hubert Ripoll (2012) « La principale force des champions est d’avoir une motivation hors pair et d’être capable de la maintenir envers et contre tout. »

Celle-ci est souvent évoquée lors des échecs durant différentes épreuves, compétitions, on met volontiers tout ça sur le compte de la motivation. Mais quel aspect de la motivation ?

La motivation est un élément central de l’épanouissement et de la performance. C’est celle-ci qui permet au sportif d’orienter son énergie vers son objectif. Si celle-ci est défaillante c’est tout le cadre du sportif qui se retrouve menacé.

Afin d’éviter de se diriger vers une situation compliquée, si l’on ressent un manque de motivation, il est essentiel d’analyser de manière plus approfondie la construction de cette motivation.

Les ingrédients de la motivation sont nombreux et touchent à des contextes et des compétences sur lesquels je serai des plus vigilants.

Pourquoi ma motivation est-elle défaillante ?

Comment régler mes soucis de motivation ?

Comment augmenter ma motivation ?

Mon manque de motivation est-il lié à mon activité elle-même ?

Dois-je changer mon cadre de pratique ?

Si vous vous reconnaissez dans ces questionnements n’hésitez pas à me contacter et n’oubliez pas que cela ne vous engage en rien !

la petite histoire…

Bonjour à vous tous, tout d’abord je suis heureux que vous soyez arrivés jusqu’ici ! Je vais vous parler un peu de moi, non pas pour raconter ma vie…. Certains aspects de ma vie sont cependant primordiaux pour comprendre la force qui m’anime aujourd’hui et que je dirige vers ce projet.

Je suis un jeune homme qui a toujours aimé le partage et le contact social.

Ce serai dommage de vous présenter ici un simple CV dans la forme classique, dénué de vie…

J’ai toujours voué une passion pour le sport, j’ai ainsi vu une longue partie de mon enfance à pratiquer le football, ne pas quitter ma bicyclette, ne pas cesser de courir à droite à gauche…. Bref il me fallait de l’action.

C’est à l’Age de 18 ans, lassé par les études dans l’électronique que je décide définitivement de m’impliquer dans ce qui me passionne le plus, le sport et toutes ses composantes.

J’intègre l’UFR STAPS de Rodez où je passe 3 années plutôt enrichissantes.

Je me dirige ensuite vers Clermont-Ferrand pour suivre un Master en Management de projet sportif.

Je découvre le milieu des sports de pleine nature durant le stage de ma deuxième année de Master. Je découvre Millau et son formidable terrain de jeu, des possibilités qui semblent infinies (Vtt, Kayak, Trail, Escalade…)

Je décide donc de poursuivre mon aventure en tant qu’éducateur sportif dans les Activités de pleine nature durant 7 années qui me permettront d’acquérir de l’expérience dans l’accompagnement de différents publics (Clubs sportifs, Entreprises, particuliers…)

A l’hiver 2019/20 je me blesse assez sérieusement. Le genou est touché de manière inquiétante, le diagnostic sans appel et nécessite une page recto verso…

A partir de là, il me faut agir et de manière efficace. Je décide avec les conseil d’un ami de partir faire ma rééducation au centre de Capbreton. Mais avant d’en arriver là il faut compter sur sois même sur sa ténacité, sa persévérance, son écoute à travers les sensations corporelles. Je me dis ici et maintenant que certains outils que je ne cesse d’expérimenter aujourd’hui m’auraient sans doute permis d’évoluer plus sereinement et plus efficacement durant mes différentes épreuves.

Certainement mais ce n’est pas le plus dur, la rééducation fonctionnelle, la rééducation au centre, le plus dur c’est la reprise de l’activité « normale », car on est rarement dans un état optimal, un état que l’on atteignait auparavant sans difficultés …. Il va falloir lutter et la lutte sera longue et semée d’embuches !

A ceci s’ajoute la difficulté conjoncturelle liée au Covid-19, qui rajoute encore des obstacles pour la plupart d’entre nous à l’accomplissement de nos projets…

C’est pour ça qu’aujourd’hui j’ai voulu me former de nouveau, me former sur des aspects de la préparation dont j’avais certaines connaissances mais dont je n’avais pas développé les aspects profonds.

C’est pour cela que j’ai choisis de me former en préparation mentale pour aider les sportifs, en perfectionnement, en rééducation, le milieu professionnel… J’ai ressenti le besoin de créer du lien, du sens plus profond que ce qu’il était auparavant. Le besoin de proposer aujourd’hui des outils de développement qui pourrais allier toutes mes compétences d’éducateur sportif, de conseil dans les activités sportives, de management de projet et maintenant de préparation mentale et ceci de manière optimale. Voilà pourquoi ce projet jailli de terre aujourd’hui.  Il est là aujourd’hui car il fait sens et une grande partie de mon énergie lui est dédiée de prêt comme de loin.

J’espère que cet article vous aura convaincu sur mes convictions, mes valeurs et l’énergie que je suis capable d’engager pour vous accompagner dans la réussite de vos projets, de vos aventures… 😉

le projet

Lire ou voir la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=BM5rmeEltYk&t=142s

Bonjour à vous!

Je vous proposerai ici les travaux et analyses que j’ai pu ressortir de mes formations et recherche personnelles dans le domaine de la préparation mentale. Je vous présenterai dans un premier temps les différents outils qui pourront être utilisés dans mes accompagnements.

Ce pêle-mêle vous offrira donc des informations liées aux différentes approches de la préparation mentale* (quel gros mot définitivement !) issues des sciences fondamentales, comme la psychologie cognitive, l’économie comportementale mais aussi des travaux sur le management, la communication ainsi que d’autres disciplines issues de la recherche scientifique.

Autant vous dire que tout ce qui est associé à la préparation mentale* est très varié et d’une richesse infinie.

Je crée ce blog pour que les personnes qui le souhaitent puissent saisir la philosophie et l’éthique de mon travail dans le but de pouvoir si vous le souhaitez, vous aider dans vos « exploits » futurs.

Beaucoup de gens pourront trouver des contenus qui feront écho dans leur esprit. Ainsi les personnes cherchant à optimiser leur efficacité dans leurs projets qu’ils soient sportifs/ professionnels ou autre devraient avoir de quoi se nourrir.

J’espère faire jaillir chez vous la source qui alimentera votre rivière intérieure. N’hésitez pas à commenter le contenu que vous avez lu ou vu et de faire part de vos remarques !

* Lire article « La préparation mentale, mais c’est quoi ce truc !? »

la preparation mentale Mais c’est quoi ce truc!?

Lire l’article ou voir la vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=L0zpD5BenBg

Alors…. ça vient…? QUESACO? WHAT IS THIS?

Bon alors je vais m’essayer à une description la plus claire et inclusive possible, je vais sans doute occulter certaines disciplines qui peuvent être liées à la préparation mentale (ne m’en voulez pas :)).

La préparation mentale est une discipline qui est issue de la recherche dans différentes sciences (surtout la psychologie) et qui a créé des outils opérationnels qui ont pour vocation l’optimisation de nos fonctions cognitives globales et par là l’augmentation de nos capacités de manière générale.

Vous voyez donc ce que peut être, la préparation mentale du sportif ou la préparation mentale pour la performance professionnelle. Ces deux pans de la préparation mentale sont ceux donc je me rapprocherai le plus dans mes publications. Ceci étant les compétences ou outils présentés sont souvent transversaux…. En quelque sorte, chacun pourra y cueillir ce qu’il souhaite !

La préparation mentale fait donc appel à des outils tel, la fixation d’objectif, la motivation, la gestion du stress, le discours interne, l’imagerie mentale, les routines de performance.

C’est outils qui c’est qui te les a donné mon pti ga? Tu les as eu au black friday?

Euh… on va dire que j’ai rien entendu… Et bien ces outils sont issus de recherches dans les sciences fondamentales on y revient (psychologie cognitive, expérimentale, cognitive, économie comportementale…) ainsi que de disciplines diverses et variées, parfois ancestrales (Yoga, Sophrologie, Méditation…) construites elles-mêmes sur des travaux scientifiques.

Autant vous dire que la puissance de ces outils et disciplines est avérée et peut s’avérer spectaculaire si vous faites « l’effort » de vous pencher sur la question.

BREF n’oubliez pas de prendre du temps pour vous, vous serez plus riches (faites le test, vous me direz) 😉